Une journée dans la vie d'un préventionniste

500 000 km sont parcourus par année!

Beau temps, mauvais temps, trente préventionnistes de chez Aon Hewitt parcourent les routes du Québec. Cela représente des milliers d'interventions annuellement. Au-delà de ces chiffres, les préventionnistes sont formés pour écouter leurs clients, s’adapter à leur personnalité et à leurs valeurs afin de leur offrir une aide des plus personnalisées en matière de prévention.

Pour réussir cet exploit, le préventionniste doit parcourir les routes du Québec au moins quatre jours par semaine et a besoin de la précieuse collaboration de deux répartitrices. Celles-ci communiquent avec les clients afin de planifier l’intervention selon leurs disponibilités et celles du préventionniste. Une annulation de dernière minute peut entraîner des conséquences désagréables pour le préventionniste, car il est rare de pouvoir combler la plage horaire et il doit donc attendre son prochain rendez-vous dans un endroit public.

Chez le client

Lors de ses visites, le préventionniste vérifie l’avancement des activités de prévention mises de l’avant dans l’entreprise. Cela lui sera utile pour fournir des conseils, des outils, du soutien (par courriel et téléphonique), de la formation et du coaching afin d’améliorer certaines de ses activités.

Son travail se fait à deux niveaux

Le travail du préventionniste s’effectue à deux niveaux. Le niveau stratégique, pour sensibiliser la direction et impliquer les gestionnaires et le niveau opérationnel, mettant en application les activités de prévention.

Cela dit, qu’il s’agisse du premier ou du deuxième niveau, il ne faut pas oublier que le but premier des interventions du préventionniste est de donner des conseils, des suggestions et des outils au client pour implanter ou mettre à jour son programme de prévention.

Le préventionniste a le pouvoir de conseiller et de convaincre. Jamais il ne peut obliger un employeur à mettre en application ses recommandations.

Il existe plus d’une forme d’intervention en prévention. Il y a diverses stratégies qui découlent à la fois des situations organisationnelles, des relations interpersonnelles et des traits particuliers de l’intervenant. C’est pourquoi ce dernier doit orienter son intervention selon les attentes préalablement définies du client.

À titre d’exemple, il peut participer activement à certaines activités telles que les réunions du comité de santé et de sécurité, l’élaboration de grilles d’inspection ou l’identification des risques. Il peut autant former la direction sur ses obligations légales que les travailleurs sur des besoins spécifiques. C’est le client qui établit ses priorités d’intervention.

Le préventionniste effectue généralement une visite des lieux avec le responsable de l’employeur pour identifier certains dangers dans le milieu de travail. Il en fait mention sur son rapport d’intervention sous forme de conseils. Le rapport d’intervention remis au client avant de quitter comprend également le niveau de gestion de la prévention par l’indice de prévention, un bref résumé de l’intervention, la date du prochain rendez-vous, et, si possible, les sujets qui seront couverts.

[caption id="attachment_994" align="aligncenter" width="792"]Equipe_de_prevention L'équipe de prévention d'Aon Hewitt[/caption]

 

COMMUNIQUEZ AVEC VOTRE PRÉVENTIONNISTE POUR TOUTES QUESTIONS!